Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

societe

  • Le foot avant tout . . .

    macron sdf.jpg

    5 juillet 2018

    Panem et circenses (littéralement « pain et jeux du cirque », souvent traduite par « Du pain et des jeux ») expression latine utilisée dans la Rome antique pour dénoncer l'usage délibéré fait par les empereurs romains de distributions de pain et d'organisation de jeux dans le but de flatter le peuple afin de s'attirer la bienveillance de l'opinion populaire .

    Emmanuel Macron a tranché  (ici sans jeu de mot ): " le pain attendra !", a abondé Benoît Hamon, fondateur du mouvement Générations indigné comme beaucoup de membres de l'opposition gouvernementale.

    C'est vrai que pour  une bonne communication avec le peuple, le football c'est un sujet plus sûr que de parler de la pauvreté en France...

                                                                Le plan anti-pauvreté c'est ici

  • Nouvelle signalisation & 1er Juillet . . .

    26/05/2018.

    Emmanuel Macron a confirmé la nouvelle mesure prise par le gouvernement : celle de baisser la limite de vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h. Celle-ci sera effective à partir du 1er juillet et sera évaluée au bout de deux ans pour voir si elle a été efficace ou pas. L'objectif principal est de réduire le nombre d'accidents de la route. Cependant, les usagers ne pensent pas que ce soit la bonne solution. Elle pourrait même être contre-productive.

    Les frais engagés pour le changement des panneaux de ralentissement de vitesse seraient contenus entre 5 et 10 millions d’euros. 

    Il vous faudra donc vous habituer à la nouvelle signalisation et choisir son camp: Moutons ou vache à lait ou simplement réduire sa vitesse. . . 

    vache àà lait.jpg

  • Ira , Ira pas ? ? ?

    arnaqueur.jpg

    15/05/2018.

    Avec la découverte d'un premier compte en Suisse, puis d'un transfert des avoirs (600.000 euros) à Singapour via des sociétés immatriculées à Panama et aux Seychelles, cette fraude sophistiquée de l'ancien pourfendeur de l'évasion fiscale restera comme le plus retentissant scandale du quinquennat de François Hollande.

    Cinq ans après , l'ancien pourfendeur de l'évasion fiscale s'est vu infliger pour fraude et blanchiment une peine de quatre ans d'emprisonnement dont deux avec sursis, une amende de 300.000 euros et cinq ans d'inéligibilité.

    La loi permet pour toute peine allant jusqu'à deux ans d'emprisonnement, et en l'absence de récidive, la possibilité d'un aménagement immédiat. Une demande qui pourra être acceptée ou rejetée par le juge d'application des peines. Où s'arrêtera l'arnaque ???  Pour vous apitoyer sur son sort c'est ici.